in

ESSAI : FERRARI 488 PISTA

ESSAI : FERRARI 488 PISTA 1

pas oui elle s’appelle 488 vista spyder imaginez 720 chevaux de puissance 778 m de couple c’est simple c’est la découvrable la plus radicale du marché en ce moment c’est parti pour adresser à détailler il y a tout juste quatre ans ferrari lancent elles à 488 gtb remplaçant de la 458 italia cette nouvelle berlinette innovait par son moteur v8 biturbo de 670 chevaux ou performance exceptionnelle avec la version piste al constructeur aller chercher une clientèle plus sportive encore grâce à 50 kilos de plus et un poids revu à la baisse alors que dire d’un tel pur sang quand il devient découvrable c’est ce que nous allons vous expliquer dans cette zone rouge une véritable sculpture c’est ce qui nous vient à l’esprit lorsque l’on découvre les 488 piste à spider une silhouette très spectaculaire que l’on appréciera davantage une fois le toit escamoté mais qui reste séduisante en mode coupé globalement on peut dire que les bureaux de pininfarina ou encore agi d’une main de maître en la comparant à la 488 gtb la piste a été totalement retravaillée il suffit de les regarder de face pour s’apercevoir que les deux voitures n’ont plus grand-chose en commun cette ouverture sur le capot avant en témoigne mais pas seulement alors dans le détail cette piste à spider change quand même pas mal par rapport à la 488 parade et la partie avant elle était totalement retravaillée fier que la lame est beaucoup plus imposante on a des éléments carbone absolument partout idem pour le côté on est il du plat terral qui sont vraiment très très chouette en fait ferrari était vraiment très très généreux sur le carbone horizon où vivent beaucoup un niveau des entraîneurs ici aussi on a un aileron arrière qui est beaucoup plus imposant et puis surtout des extracteurs qui sont totalement retravaillée également dans le but de bien sûr c’est refroidir davantage le moteur de plaquer la voiture au sol à haute vitesse et tous ces éléments tout simplement ils sont récupérés de la 488 challenge une voiture de course et oui avec la 488 challenge on s’adresse aux vrais pilotes qu’ils soient pro ou john thomas driver interdite sur la route cette version n’est destiné qu’à tourner sur circuit la nôtre peut faire les deux c’est plus pratique justement côté pratique le toit rigide vient se loger à l’arrière en 15 secondes seulement pour où les dix ont craint novo c’est parfait alors pour commencer on est en mode sport c’est normal en fait donc je vais passeur redresse pour voir mais avant de se souhaiter un peu passage obligatoire par la casse technique le moteur très rapidement nous sommes devant l’un des v8 biturbo de série les plus légers et les plus puissants au monde 720 chevaux grâce à de nombreux éléments en titane il perd 19 kg sur la balance croyez-nous à ce niveau c’est tout simplement énorme avec 1380 kg notre piste à pèse 100 kilos de moi que la toute dernière 911 gt2 rs alors forcément c’est très très habile ans voilà quelle brutalité quelle violence alors une accélération fulgurante imaginez 8 secondes seulement pour être à 200 kilomètres/heure quant au 0 à 100 comptait deux secondes 85 c’est précis ce qui se précise surtout c’est la violence des passages des rapports car aucun temps de réponse entre le membre on repasse le rapport accélère ça n’est pas immédiatement mais c’est dingue ça c’est physique le freinage est juste hallucinant les disques carbone-céramique font un travail titanesque et aux moindres frais d’ajustement inutile de rétrograder avec les palettes la boîte s’exécute avant même que votre cerveau est donné l’information à vos doigts tout simplement démentiel bien entendu il est possible de corser un peu les choses en coupant l’antipatinage on joue avec immédiatement [Musique] et je peux vous dire que tous les virages on se les prend wlan figure il faut saute au visage tellement ça arrive vite et oui même si on est sur route fermée on va dire que les figures de style on les gardera pour un prochain essai sur ses bras en fait hormis une certaine propension à vous expédier chez votre ostéo peut-être un peu trop souvent cette feria quand même un petit défaut les clignotants alors c’est bien de vouloir tout regrouper comme sur une formule 1 ça c’est envoyé je sais même super sympa c’est en termes d’ergonomie céréales sauf les clignotants sur le volant ça marche pas ça ça c’est c’est pas intuitive sais pas c’est pas prévu fin juin quand on tourne on emmène le clio temps avec soi dans le sens aura mais là là sur les côtés ça marchera et puis on va quand même ont signalé un autre le système audio alors c’est sympa ils nous ont bien un système audio jbl professional mais ça sert pas à grand chose parce que si on écoute et pavarotti sur des enceintes avoir recours à l’arrière ça sert à rien [Musique] le travail efficace vous en remettre parfaite bon à l’avant on a une lab je vois pas ce qu’on peut trouver aujourd’hui sur une voiture de série mais reprenons nos esprits pour découvrir l’ambiance de notre 488 piste à spider autant être clair elle ne fait pas vraiment dans le luxe alors déjà globalement dans la 488 on est hyper bien installé le volant ton parfaitement sous la main or les sièges bon très enveloppant on est bien calé par contre c’est pas très confortable faut pas s’attendre à du walo par ce qui caractérise bien sur la pista en dehors des sièges très sport bien sûr c’est qu’on n’a pas de cuir du tout on est sûr de l’alcantara du carbone absolument partout on revient sur les fondamentaux c’est-à-dire la sportivité franchement c’est pas mal enfin le tarif plus de 321 bill euros mais il faut se rendre à l’évidence cette piste à spider fait partie de ces raretés de l’automobile que vous pensez donc mais qui finalement vous apprennent encore beaucoup de choses

As found on Youtube

TEST EN VIDÉO DE LA PORSCHE CAYENNE COUPÉ 14

TEST EN VIDÉO DE LA PORSCHE CAYENNE COUPÉ

TEST DE LA TURIE LA Lamborghini Aventador SVJ : 36 15 supercar 15

TEST DE LA TURIE LA Lamborghini Aventador SVJ : 36 15 supercar