in

Test de la Audi A4 (2019) : 1er demarrage

Test de la Audi A4 (2019) : 1er demarrage 1

la discrétion c’est bien mais trop de discrétion ce n’est pas toujours bon pour le commerce chez audi on le sait les restylages sont souvent léger très léger mais mon point de passer inaperçu le souci c’est qu’aujourd’hui les berlines traditionnelles

n’ont plus vraiment le vent en poupe et conjuguer les deux éléments ne sont pas toujours très bon pour les ventes du coup pour une fois odier a fait en sorte que les changements opérés sur son audi a4 se voit calandre plus imposante nouveaux boucliers optiques redessinées bilatéraux plus marqué barre chromée sur la malle arrière nous n’irons pas jusqu’à parler de révolution mais l’ensemble se remarque et influent même très légèrement sur le gabarit de la voiture la nouvelle a4 est un petit peu plus longue de 2,4 cm alors pour autant techniquement c’est la même voiture son chai s’ils n’évoluent pas ça n’est pas un problème il est toujours aussi précis équilibrée plus axé toutefois sur le confort de marche que sur la sportivité et le dynamisme excepté évidemment pour les versions s 4 est ce que je vous dis est vrai lorsqu’il s’agit d’un modèle équipé d’un châssis confort ou suspension pilotée comme c’était le cas de notre modèle d’essai les mécaniques évoluent peu également mais notons quand même l’arrivée d’un système de micro hybridation avec une batterie 12 volts sur les moteurs tfsi et sur les petits des ailes en effet ce rafraîchissement de mi carrière et surtout l’occasion d’une grosse mise à niveau en termes d’équipement de divertissement de connectivité et aussi au niveau des assistances à la conduite qui c’est vrai évolue très vite et donc deviennent rapidement obsolète alors du coup elle est là quatre hérite d’un nouvel interface multimédia entièrement tactile avec ce grand écran qui offre ainsi toujours plus de services connectés et de fonctionnalités alors l’arrivée de ce tout tactile chez audi entraîne aussi la disparition de la molette duhaime amy était sur la console centrale est parfois eh bien ça peut se révéler un peu gênant du coup le petit pavé tactile qui est également situé sur la console centrale et qui permettait éventuellement de rentrer directement une destination dans le gps en l’écrivant simplement avec le doigt a disparu aussi et c’est vrai que c’est un petit peu dommage le virtual cockpit se refait aussi une beauté et l’a4 n’oublie pas les petits détails pratiques les changements sur la console centrale ont permis d’aménager de nouveaux petits rangements alors au moment de cet essai les prix du marché français ne nous avait pas été communiqué mais audi promet de ne pas trop forcer sur la note alors l’inflation devrait être contenu à environ 400 euros sur le moteur d’entrée de gamme essence et à tous même 1 900 euros sur le diesel mais qui passe il est vrai de 122 à 136 chevaux

Laisser un commentaire

Test de la nouvelle Voiture Citroën C5 Aircross 1.5 BlueHDI 130 BVM6 Shine (2019) 13

Test de la nouvelle Voiture Citroën C5 Aircross 1.5 BlueHDI 130 BVM6 Shine (2019)

Test de la Hyundai i30 Fastback N Performance Pack (2019) 14

Test de la Hyundai i30 Fastback N Performance Pack (2019)