in

Vidéo Test Volkswagen T-Cross

Vidéo Test Volkswagen T-Cross 1

Les suv chez volkswagen c’est un petit peu comme les poupées russes

on se demande qui sera le dernier élément il y a le touareg le tiguan space le tiguan et plus récemment le tir hoc et bien voici un modèle encore plus petits il s’appelle rick ross ce modèle inédit la plus ou moins le gabarit d’une polo avec une longueur de seulement 4 mètres 11 et son design robuste et plutôt inspiré en toute logique du tiguan et duty rock pour l’ analyse plus détaillée du style je vous renvoie notre vidéo studio tournée en octobre dernier est d’ailleurs à cette occasion je me souviens que vous aviez été nombreux ne pas être fan de la face arrière on y trouve un élément qui différencie le tigre os des autres suv volkswagen c’est ce bandeau réfléchissant qui fait la jonction entre les feux et pour bien retenir ce nouveau nom qui cross et ne pas confondre avec le tir hawke son confrère volkswagen a pris soin de l’écrire en grand en position centrale alors pas d’ excuses dans l’habitacle le ti croc se doit d’être à la pointe de la modernité pour compenser son arrivée tardive sur ce segment et c’est le cas avec ce combiné d’instrumentation digital réunis sur cette dalle numérique de 10 pouces la planche de bord est assez proche de celle de la polo non remarque quelques différences la forme des aérateurs et contour de l’écran tactile et le rangement à son sommet d’ailleurs même s’il affiche un tout petit gabarit le ti cross al’avantage d’offrir plusieurs espaces de rangement et une bonne habitabilité à l’arrière le suv allemand s’illustre aussi au chapitre de la modularité en fait il n’ya que deux citroën c3 aircross qui rivalise avec lui dans ce domaine en effet le tigre os dispose d’une banquette 2/3 1/3 coulisses sur 15 cm ce n’est pas une option mais bien une dotation de série du coup en fonction de l’avancée de cette banque est le volume de coffre est compris entre 380 5 et 4 155 litres et quand la banquette est rabattue la capacité atteint 1200 81 litres et si vous avez besoin de charger des objets longs il est possible de rabattre le dossier du siège avant passager le ti cross c’est donc un modèle d’importance pour volkswagen puisque c’est son tout premier suv urbain il était temps qu’il arrive sur ce segment déjà bien garni il a notamment son cousin espagnol le ca tarona avec qui il partage la même base technique mqb à 0 c’est une plateforme modulaire transversale qui est aussi utilisé évidemment par la promo pas de surprise côté motorisation on retrouve un diesel de 95 euros et trois blocs essence 95 115 et 150 chevaux ce dernier sera proposé uniquement en fin d’année aujourd’hui la version qu’on vous propose à l’essai elle est équipée du moteur essence tsi de 115 chevaux on l’avait déjà roulé à l’époque dans la rona en boîte manuelle est aujourd’hui comme vous pouvez le constater on profite d’une boîte automatique à sept rapports c’est la fameuse dsg7 bien connu chez volkswagen et qui brille par sa souplesse d’utilisation c’est vraiment intéressant de la voir notamment en ville en conduite saccadé donc sept des dix-sept fonctionne très bien avec ce moteur essence qui délivre de projet d’accélération mais le petit bémol il vient de sa sonorité est donc dans ce cas là on se rend compte qu’il est préférable de passer en mode sport on a évidemment les trois modes habituels eco normal et sport et donc dans ce dernier mode en plus des performances brutes on a un bien meilleur rendu à l’oreille quand le moteur est poussé à haute vitesse pour ce qui est du châssis c’est du tout bon on a un train avant qui s’inscrit vraiment bien dans la courbe quel que soit l’angle d’attaqué est vu le petit gabarit de ce véhicule le train arrière suis tout naturellement donc le comportement routier très satisfaisant quel que soit le profil de route sur des portions très roulante ou bien en ville dans des sections ou plus sinueuse l’ensemble est quand même assez rigide on a une permettez de suspension qui se ressent au niveau de l’assise et le bon point c’est qu’on a un très bon maintien latéral donc sans surprise par rapport à l’apollo on est assis un peu plus haut on a une position de conduite qui est dominante donc le domaine de prédilection du titre hausse évidemment c’est la ville et on se rend compte qu’il est très maniable et très facile à garer il faut dire qu’il est bien aidé par son gabarit ultra compact puisqu’il est plus petit que la plupart de ses concurrents directs et il a aussi l’avantagé de proposer une riche dotation technologique vous savez que c’est un paramètre important pour un modèle qui a amené à évoluer en milieu urbain alors après quasiment 100 km au volant de ce type cross on peut dire qu’ils répondent globalement à nos attentes il est important de souligner qu’il ne peut pas profiter de transmission intégrale mais bon vous savez que sur ce segment la plupart des modèles sont en mode 2 roues motrices même si il y à des systèmes de motricité renforcée notamment au sein du groupe psa et donc comme ses rivaux ce petit suv se comporte très bien au restant sur les chemins civilisé c’est pas parce qu’il s’appelle creuse qu’il faut aller le jeter sur du hors piste la commercialisation du tigre os débute le mois prochain en avril en france il sera proposé à partir de 19 mille huit cent vingt euros il va plonger dans le grand bain face à une concurrence essentiellement françaises le citroën c3 aircross le peugeot 2008 et surtout le renault captur qui est le leader actuel de la catégorie et qui va bientôt profiter d’une toute nouvelle génération autant dire que le tea cross aura fort à faire pour se placer au sommet de la vague des suv urbain à très bientôt sur automoto

Essai Range Rover Evoque : sacré petit Velar 13

Essai Range Rover Evoque : sacré petit Velar